Soirée de clôture

Focus #5

Sun 16 October 202216.10.22
21H00—22H45
5 rue des Ecoles
75005 Paris
Réservation
Tarif
Tarif unique : 5€
Cartes UGC/MK2 et CIP acceptées

PERFORMANCES

Jamika Ajalon & Eden Tinto Collins performeront pour la soirée de clôture de la 24e édition du Festival.

 

 

Skye Papers Panoptic Unrehearsed PRT 1 : An Audio Visual Anti- Lecture

Jamika Ajalon

Explorant les liens entre la culture de surveillance, la mémoire et la narration, en utilisant des échantillons de son livre Skye Papers, salué par la critique comme le New York Times, des projections audiovisuelles numériques, des textes parlés et des sons directs. Skye Papers, un mystère psychédélique centré sur les mésaventures d’une femme noire,  personnage de Jack Kerouac, jette un regard complexe sur l’effet de la surveillance sur la contre-culture transatlantique.

L’artiste interdisciplinaire et autrice Jamika Ajalon a publié l’été dernier son premier roman, Skye Papers, qui a été salué par la critique (New York Times/kirkus Review…). 

Ses œuvres de fiction, de non-fiction et de poésie ont été publiées dans de nombreuses anthologies et revues, notamment Lit Hub, Speculative City et le recueil révolutionnaire We Travel Spaceways : Black imagination ; Fragments and Diffractions.      

Elle travaille également avec différents médiums, numériques, analogiques, audio/visuels et performatifs. Plus récemment, elle a réalisé un EP de poésie sonore expérimentale : “FUGITIVE” (TBA 2022) basé sur le livre de poésie Take Back The Narrative et ALCHEMY OF CUTS a fait partie de la Witches Expo au CENTER OF CONTEMPORARY ARTS BERLIN 20-22. Skye Panoptic Unrehearsed, part d’une improvisation au festival Bienal Globalista de St Etienne cet automne.   

Son dernier album REBOOTED ( Jamika & the argonauts ) est maintenant disponible. 

https://www.jamikaajalon.com

 

 

J’irai twerker sur vos tombes

Eden Tinto Collins

Film-concert, 2022

 

Soucieuse de la vie des images, des idées et de leurs effets sur la réalité, ”jtsvt” reprend, déforme, distord, conglomère différentes strates et matériaux accumulés avec le temps pour former un objet-souvenir, un méta-alliage acide et subversif : le roman ”noir” de Boris Vian, les paroles et la forme du ”Pour que tu m’aimes encore” de Céline Dion (qui devient ”Pour que tu scrolles encore”) l’atmosphère mélancolique de la Trap et ses légendaires charley ”mitraillettes”. 

On retrouve les prédictions rétro-futuristes de notre cher Claude François et ’’ces musiques ’’nouvelles’’ qui résonnent comme des airs de combat”… revistées, des témoignages-archives ou ‘’La danse, étant la plus haute forme d’expression culturelle d’un peuple se retrouve exaltée’’ incarné entre autre par Patricia Badin créatrice de l’académie de Danse B’Attitude, Michelle Tshibola performeuse queer et membre de la House La Durée, Un bot, Badushka on navigue dans l’air, l’amer, et les pixels d’un imaginaire en lambeaux.

Eden Tinto Collins (Elle/iel/nous) a développé sa pratique des arts plastiques en passant par l’école nationale des beaux-arts de Paris Cergy , Poéticienne, hypermédias, ou - Trobairitz, Méta, elle explore les notions de réseaux et d’interdépendance, les f.r.ictions entre mélancolie, mythologie, post-trans, voir cyber-humanité, ses discours sont imaginales, ses dispositifs relationnels et noétiques (pour mettre en relation la pensée et l’esprit). 

Son premier récit, Bonne Arrivée est paru en juillet 2021 dans la collection fraîches fictions, et développe une structure de production à l’initiative de plusieurs projet In Situ comme Numin, (opéra de l’espace) et A Pinch Of Kola (sitcome quantique) autour de son alter-égo Jane Dark.


 

Chargement