Menu Fermer

Des soleils encore verts

Un cycle de quatre expositions et un programme discursif

sam. 17 juillet 202117.07.21
16H30—18H30
CAC Brétigny
Réservation

Des soleils encore verts est une expérimentation curatoriale en cinq temps pensée par le collectif Champs magnétiques, qui a convoqué le travail de neuf artistes diplômé·es de l’École nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris et de l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs.

Ce cycle a été imaginé pour s’inscrire dans les interstices, dans les failles de programmation des lieux qui l’ont accueilli. Chacune de ses occupations passagères a été pensée comme le fragment d’un tout se nourrissant de ce qui l’avait précédée, comme de ce qui allait advenir. Cette initiative s’est inscrite au sein de cinq espaces : Mains d’Œuvres, lieu indépendant de création et de diffusion pour l’imagination artistique et citoyenne ; le Centre d’Art Contemporain de Brétigny, conçu comme un espace collectif portant une grande attention au territoire et à ses publics ; Bétonsalon - Centre d’art et de recherche qui développe des activités collaboratives autour de l’hospitalité et des manières de faire commun; l’association DOC, lieu autogéré de résidences et d’expositions, pensé par et pour les artistes; et la Passerelle, galerie de Sorbonne-Université.
 

Les expositions donnaient à voir des formes de résistances — des œuvres et des objets s’érigeant contre l’autoritaire normativité de nos espaces partagés, réintroduisant des connaissances médicinales effacées ou proposant des spiritualités contemporaines. Chaque volet accueillait des alternatives rêvées — des refuges, des langues oubliées, des pratiques de déconstruction des dominations — pour ouvrir à des futurs, encore verts de tous les possibles.

Le cycle Des soleils encore verts est accompagné d’une publication associée.

 

Dans l’espace du CAC Brétigny, se sont rencontrées les œuvres de Léonore Camus-Govoroff, Jérôme Girard, Maïa Lacoustille, Masha Silchenko et Chloé Vanderstraeten. Elles et ils portaient ensemble une réflexion sur l’occulte, les spiritualités et les savoirs alternatifs, et s’érigaient en résistance face aux dogmes de la pensée rationaliste.

Programme

Vendredi 16 juillet : Visite des jeunes autistes de l’IME Cognacq Jay avec l’artiste Masha Silchenko


 

Samedi 17 juillet, 16h30 : Table ronde avec l’artiste Maïa Lacoustille, Valentin Gleyze du collectif Jeune cinéma, et la commissaire d’exposition Margaux Bonopera, autour du croisement entre pratiques artistiques et ésotériques

Programmation de cinéma en collaboration avec le Collectif Jeune Cinéma avec les films:

  • Marie Losier, Which is Witch ? (2020), 6’
  • Ben Edelberg, My Fuzzy Valentine (2018), 5’
  • Katarzyna Perlak, Niolam Ja Se Kochaneczke (2016), 10’
  • Calypso Debrot, La Maison Goétie (2019), 6’