Menu Close

50 ans de CJC

à la Cinematek (Bruxelles)

Sat 18 September 202118.09.21
17H00—23H00
Cinematek

Programmé par Théo Deliyannis et Maxime Jean-Baptiste

Première séance

à 17h

Sélectionné au festival du Jeune Cinéma de Hyères/Toulon, puis refusé à l’EXPRMNTL de Knokke-le-Zout, Allégorie est un film extrêmement singulier, véritable maelstrom de plans en apparence disparates et qui, petit à petit, forment une trame : la vie. Ce film, mis en musique par des membres de Martin Circus, a défrayé la chronique en raison de sa censure : pour quelques plans d’organes génitaux, le film s’est vu interdit de projection durant plusieurs mois. Ce sera la première projection du film depuis plusieurs décennies.

Allégorie
Christian Paureilhe

France
1973
16 mm
100'

Film-chant, sans aucun dialogue, sans aucune parole, sans histoire dicible mais des images, un déluge d’images ponctuées de musique et qui, à elles seules, expriment sentiments, récits, histoires, des images livrées dans leur imprévisibilité à l’imagination sauvage du spectateur.

Le tournage d’Allégorie s’est effectué durant deux ans. Le réalisateur a voulu brasser une foule d’images, imaginer un embryon d’histoires possibles (plans d’acteurs). Histoires réduites au minimum, faites par des rencontres fortuites, des non-rencontres, des attentes, etc. Trois acteurs constituent une trame en dérive. On assiste à leur vié à travers leurs gestes quotidiens entrecoupés par le déroulement parallèle d’actions simultanées [plans de gens anonymes (foules), d’animaux, d’objets filmés sous forme de “reportage”]. Dans ce déluge, chaque plan prend une signification nouvelle selon son emboîtement. Chaque plan, par son articulation avec son précédent et son suivant, par son rythme propre, se charge de sens et achemine le film vers une explosion finale et l’expression de la tendresse.

Deuxième séance

à 21h

Le Collectif Jeune Cinéma dispose d’un catalogue de distribution de plus de 1700 films, de toutes époques et de tous pays. Ce programme propose une exploration de nos archives historiques, liées au festival du Jeune Cinéma de Hyères, dans les années 1970. Les films choisis travaillent directement le corps, figure centrale du cinéma défendu par le CJC, qu’il nous apparaisse parlant, monstrueux, poseur, fardé, pétrifié, ou finalement absent.

La Parole en Deux
Patrice Enard

France
1973
16 mm on digital
12'

Portrait
Georges Rey

France
1973
16 mm on digital
3'

La Femme qui se Poudre
Patrick Bokanowski

France
1972
16 mm
18'

Bertha's Children
Grahame Weinbren and Roberta Friedman

USA
1976
16 mm
7'

There? Where?
Babette Mangolte

USA
1979
16 mm
8'

Frauenzimmer
Pierre Bressan

France
1978
16 mm
16'

Césarée
Marguerite Duras

France
1979
35 mm
10'