Menu Fermer

Pierre-Yves Cruaud : Vidéaste en révolution

par Bidhan Jacobs

Regards de pierre, Pierre Yves Cruaud

 

Un vidéaste français fulgurant – immense et assourdissant météore déchirant la nuit du cinéma. A 35 ans, il a créé, seul, 12 vidéos monobandes, 2 installations vidéo disséminées à travers le monde, emportant avec elles une quinzaine de prix internationaux.
Il dépose ses œuvres au CJC avec « le sentiment de côtoyer une certaine histoire du cinéma faite de regards décillés ».
Cette période de 2000 à 2003, intense et effusive, propulse ses œuvres en orbite, à l’acmé de laquelle se forme un DVD monographique sous la force de concrétion nommée Lowave.

Dans les années qui suivent ses études de cinéma de 1993 à 1996 à Paris dans une école privée, l’artiste se forge peu à peu une volonté de briser un carcan de règles et d’explorer un espace de prodiges, guidé par un désir impérieux de création, fécondé par une vision intime du cinéma.

Détruire les préceptes de l’école,
ne pas acquérir de savoir-faire – ne pas se laisser dresser à la technique.
Accueillir le cinéma comme immanent au monde.
Déployer certaines spécificités d’un éventail de connaissances techniques précises.
Exploiter la technique.
Canaliser la colère que provoque en soi la condition humaine.
Libérer la force de création.
Dénoncer les liens entre les puissances de la technologie vidéographique et les pouvoirs d’une société autoritaire et oppressive.
Extraire des formes radicales.
Faire éclater des pamphlets vidéographiques.

Attaquer…

L’Hôtel des vies reproductibles, Pierre-Yves Cruaud